La conduite est elle sure après avoir consommé du CBD

La conduite est elle sure après avoir consommé du CBD ?

La popularité du CBD est en pleine expansion. Ce dérivé du cannabis est présent dans des huiles, des crèmes, des e-liquides et toute une série de produits cosmétiques. Les évangélistes du désormais célèbre cannabinoïde lui confèrent des vertus relaxantes, mais aussi une poussée de productivité pour vous requinquer sans créer d’effet de dépendance.

Le tétrahydrocannabinol (THC) est la substance chimique responsable de l’euphorie caractéristique de la marijuana (cet effet qui fait planer). Bien que le cannabidiol (CBD) soit également un dérivé du cannabis, ses effets sur le cerveau et le corps sont très différents du THC, allant de qualités antiépileptiques à des effets potentiels contre l’anxiété.

Différentes études ont démontré même chez les conducteurs sobres que le THC et la conduite ne font pas bon ménage : une étude de janvier 2020 a établi un lien entre la consommation chronique de THC et l’altération des capacités de conduite, en particulier chez les adolescents qui ont commencé à fumer de l’herbe avant l’âge de 16 ans. Une forte consommation de THC peut provoquer une désorientation du conducteur et un risque conséquent de perte de contrôle du véhicule. Même,

La façon dont le CBD pourrait affecter la conduite est une question plus ouverte, comme le montre un communiqué de presse publié par la FDA en décembre 2019, destiné aux voyageurs pendant les vacances. L’agence a averti que les conducteurs devaient « faire preuve de prudence s’ils prévoient de conduire un véhicule après avoir consommé des produits à base de CBD. » Cet avertissement était basé sur l’affirmation que le CBD peut provoquer de la somnolence, de la sédation ou de la léthargie, indique le communiqué.

Il existe, pour l’instant, très peu d’études portant sur la façon dont le CBD peut avoir un impact sur la conduite automobile. Ainsi un article paru en 2019 dans la revue américaine Psychopharmacology a étudié la relation entre le CBD, le THC et la conduite. Cet article établit qu’il est peu probable que la consommation de CBD altère la conduite, mais que les scientifiques examinent encore ses effets, car « nous n’en sommes pas certains ». Selon les chercheurs, « Certaines données suggèrent que le CBD peut provoquer une légère sédation à des doses élevées, et cela pourrait se traduire par une altération subtile de la conduite ».

Le CBD peut il rendre somnolent au volant?

cannabis légal

L’inquiétude concernant les effets du CBD sur les performances de conduite n’a pas grand-chose à voir avec son statut de cannabinoïde. Cette inquiétude est plutôt liée à l’effet sédatif léger du CBD. Cet effet est soutenu de manière anecdotique (environ 10 % des consommateurs américains ont déclaré avoir essayé le CBD pour tenter d’améliorer leur sommeil, selon une enquête du magazine « Consumer Reports » de 2019).

Contrairement aux recherches éparses visant à étudier l’impact du CBD sur la conduite, les recherches sur les médicaments somnifères elles ont bien démontré les effets d’altération des capacités cognitives du conducteur si il est sous l’emprise d’un somnifère.

Que disent les chercheurs sur l’impact du CBD sur la conduite?

S’ils existent, les effets du CBD sur la conduite sont probablement subtils qu’il s’agisse de CBD de type Full Spectrum, Broad Spectrum ou CBD Isolat.

Thomas Arkwell, étudiant en doctorat à l’Université de Sydney, a initié différentes études sur le CBD. L’une de ses études à consisté à simuler un test de conduite tout en vapotant alternativement du THC puis du CBD, cette étude apporte quelques enseignements intéressants :

  1. Dans son étude, 14 participants ont vapoté 125 mg de liquide contenant soit du THC, soit des parts égales de CBD et de THC.
  2. Chaque participant a joué à un jeu de simulation de conduite où il devait suivre les instructions du GPS sur une autoroute ou des routes de campagne.
  3. Lorsque les participants ont fumé du THC et du CBD à des concentrations égales, ils ont eu tendance à faire plus d’écarts pendant leurs tests de conduite et ont déclaré se sentir affaiblis jusqu’à quatre heures plus tard.

Contrairement à la légende urbaine qui prétend que le CBD pourrait réduire les effets du THC, le Dr Arkwell précise : « Notre recherche suggère que le CBD ne réduit pas les effets du THC, du moins en ce qui concerne la conduite, et il est donc important que les gens en soient conscients et puissent prendre leurs propres décisions en conséquence ».

Il est important de noter que cette étude n’incluait pas de condition de consommation de CBD seul, ce qui, selon les auteurs, s’explique par le fait que la consommation de CBD seul est « rare dans le monde réel » (bien que cela soit susceptible de changer). Cependant, l’équipe de Thomas Arkwell a constaté que lorsque le CBD et le THC étaient administrés à doses égales, les traces de THC dans le sang des participants étaient plus élevées que lorsqu’ils recevaient du THC seul, ce qui suggère que l’interaction entre le CBD, le THC et la conduite pourrait être un sujet de préoccupation à l’avenir avec une supposition que le THC reste le composant qui pourrait altérer les capacités de conduite.

Les conséquences de la consommation du CBD sur la conduite, si elles existent, requièrent de nouvelles recherches.

En attendant, si vous craignez d’être somnolent sur la route, une bonne nuit de sommeil est probablement le meilleur point de départ.

Tags: No tags

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *